Bonjour

by jacksimpleman

Je lisais un article de Monsieur Lâm. Celui qui parle de ses 10 ans de blogging. Ca me rappelle que moi aussi en fait, j’en ai un de blog, mais que je ne l’alimente plus.

Je l’avais arrêté il y a un an parce que gros nervous breakdown, peur d’être retrouvé, peur d’avoir dit trop de choses sur un espace trop public. Puis plus tard, je m’y suis remis. Nouveau thème, nouveaux articles, pas bien plus intéressants. Un ou deux éclairs de génie ayant attiré quelques visiteurs, mais rien de fou. Puis après ces articles, de nouveau le vide. Les intervalles des publications doivent s’agrandire  chaque année que ce blog existe.

Aujourd’hui, j’ai envie de revenir. Pas forcément avec plus de choses à dire, mais plus une envie de renouer avec les internets que j’ai l’impression d’avoir quitté depuis que j’ai un travail, fixe qui plus est, à temps plein, et qui me donne de l’argent, donc qui m’autorise à faire plus de choses IRL.

Je ne sais pas si j’ai envie de changer la direction de ce blog. Peut-être que je donnerais mon avis sur plus de choses. Des films, de la musique, des évènements de ma vie et essayer de partager un point de vue. Sans doute sera-t-il naïf aux premiers abords, et au second également. Mais à force je l’éguiserai et le rendrai plus intelligent, plus pertinent.

En fait, depuis un moment, j’ai des envies de blogguer ou même plutôt vlogguer, mais ça implique trop de travail. Et j’ai trouvé beaucoup de sujets qui m’intéresse au cours de ces quelques derniers mois. Peut-être mon inactivité internet a-t-elle rechargé mes idées en ce lieu ? Non, puis à force d’avoir des projets partout, plus ou moins concrets, je me perds en divagation et ne produit finalement que très peu de choses. En dehors de ça, souvent ces projets impliquent d’autres personnes, chose qu’il ne faut surtout pas faire, parce que jamais tu n’avances si en face la motivation est nulle.

Ce blog sera la preuve que je peux faire des choses seules, puis plus tard, que je peux mobiliser de nouvelles gens à m’accompagner et à me soutenir dans d’autres projets.

Comme un cri de guerre je tweet ce billet et m’en vais la tête haute.

Advertisements